Des nouveaux jouets pour mon chéri …

Classé dans : Ex Blog yadescailloux | 0
Parlons un peu de l’image du corps et de son évolution pendant la grossesse. Pas facile de prendre encore et toujours du volume alors qu’on aurait plutôt tendance habituellement à chercher à en perdre.


 1er Trimestre : 

 Une paire de seins pousse subitement sans prévenir, remplissant soutifs et T-shirts jusqu’au débordement et offrant des décolletés très généreux et pigeonnants à faire pâlir d’envie matrone italiennes du XVIII et blondes siliconées hollywoodiennes. A ce stade de l’évolution, tout va bien ! Le ventre est plat, la fesse est ferme, la cuisse aguicheuse et le sein lourd et plantureux.

Aaaah ! État de grâce. Mais déjà une ombre obscurcit le tableau. En témoignent dans la rue ces regards furtifs mais appuyés sur les futures mamans à un stade plus (bien plus) avancé. Ah ben dis donc ! Il est gros le ventre de la dame. Elle va presque accoucher dans la rue à ce stade là. Et celle là, ils sont combien la dedans ? Ah, tiens ! Là aussi le ventre est volumineux. Et puis on ne voit plus que ça partout, une armée de gros ventre. Et la prise de conscience s’opère lente et douloureuse : Mais moi aussi je vais ressembler à ça !! Dans 9 mois je vais ressembler à ça !! Et l’angoisse monte : Mon ventre va gonfler, ma peau craquer, je ne verrais plus mes pieds, il faudra me contourner pour m’embrasser et me faire rouler pour me déplacer !!!…. J’avancerais comme une baleine, le polygone de sustentation au maximum, l’air bag en avant, comme un cirrhotique cérébelleux sans les effets de l’alcool.

Aaaaaaahhhhhhhh !!! Mais qu’est ce que j’ai fait ?!!!