La petite commission

Classé dans : Ex Blog yadescailloux | 0

Trouver rapidement un endroit tranquille pour soulager sa vessie est un problème fréquent et ô combien récurrente chez la femme enceinte.
Au 1ier trimestre, l’augmentation rapide du volume de l’utérus titille la paroi vésicale en permanence et au dernier trimestre la tête de bébé appuie avec joie sur la vessie réduisant considérablement le volume du dit organe, phénomène aggravé par les non moins joyeux coups de pieds brusques du cher petit être. Le tout étant bien évidemment entretenu par des impératifs médicaux d’hyperhydratation importante et continue (éviter les infections urinaires et les calculs rénaux, renouveler le liquide amniotique, lutter contre la constipation, maintenir la masse sanguine augmentée, s’hydrater de l’intérieur, gnagnagna gna gna gna et tuti quanti).
Mais qui dit remplissage continu d’un contenant fermé partiellement extensible, dit obligatoirement vidange inexorable du dit contentant. Le problème est de trouver à coup sur le lieu et le moment !! Et quand vous êtes loin de chez vous ce n’est pas évident et l’envie d’uriner peut rapidement tourner à l’obsession chez la femme enceinte. Et je ne parle pas de phénomènes d’anticipation d’angoisse de ne pas trouver le lieu.
Alors, à toutes les futures femmes enceintes, ne vous prenez pas la tête ! Avisez le restaurant ou le bar le plus proche et le plus propre et demandez simplement qu’on vous laisse accéder aux toilettes. Vous êtes enceinte, vous êtes encombrées, vous êtes ralentie, et votre capacité vésicale est considérablement réduite. Personne n’aura le cœur de vous refuser l’accès des ses commodités. Sinon, planter un scandale au milieu du restaurant, vous en avez le droit.

Le futur nouveau problème que je vois poindre dans mon cas est le passage du « je suis enceinte et je cherche des toilettes car bébé joue avec ma vessie » à « je cherche d’urgence une table à langer car j’ai un bébé de 2 mois qui braille car sa couche est sale ». Ô bonheur !! Je sens que les ennuis ne sont pas finis.