Débriefing médical à J+4

Classé dans : Ex Blog yadescailloux | 0
Ah ! Je dois vous raconter  une expérience intéressante que j’ai vécue aujourd’hui.
Mais d’abord résumé de la situation médicale actuelle

Ce matin, contrôle de monitoring et TV à J+4 soit 41 SA pleines (il serait temps qu’elle sorte dis donc !) à la maternité : col peu modifié toujours non favorable, 2 contractions à peine ressenties en 1h (youhou !! on va pas aller bien loin avec ça), rythme cardiaque fœtal normal. Tout est rassurant donc. Échographie : bonne croissance, mouvements actif fœtaux++, placenta non calcifié, encore du liquide amniotique. Tout est également rassurant de ce côté là. Sauf qu’elle ne veut toujours pas sortir cette coquine !!!
J’EN AI MARRREEE MOI !!!! On n’en peut plus d’attendre ! Et le papa risque de devenir totalement incontrôlable si elle ne se décide pas à sortir enfin….

Petite discussion avec la gynéco sur l’avenir à très court terme de mon utérus : nouveau  contrôle monito+TV à 48h, et déclenchement médical dimanche soir si la demoiselle n’a entre temps toujours pas décidé de pointer le bout de son nez.
Elle me propose alors d’essayer 1 ou 2 séances d’acupuncture avec une sage femme en vue d’aider la maturation du col !! Toutes ces histoires d’aiguilles et de méridiens sont toujours pour moi rester un peu nébuleux dans mon esprit (trop) cartésien. Mais au point où j’en suis, je me dis pourquoi pas ? J’avoue préférer tester des médecines parallèles et repousser au maximum la possibilité d’un déclenchement médical.

Petit intermède de vulgarisation médical sur le déclenchement artificiel de l’accouchement à destination des profanes; nous ne parlerons que des déclenchements pour dépassement de terme.

Une surveillance médicale simple (monito+TV) est recommandée initialement toutes les 48h. A partir de 41 SA, si le col est favorable, le déclenchement peut être lancé. Sinon en cas de col immature, il faudra attendre 41 SA+6 (soit dimanche 29/01 dans mon cas !..)
Maturation éventuelle du col par gel de prostaglandines. Une sorte de gros tampon géant qu’on introduit au fond du vagin le soir de 41SA+6 (pas très glamour je l’avoue). Puis perfusion d’ocytocines pour déclencher les contractions de l’utérus. L’ocytocine est naturellement produite au moment de l’accouchement et intervient au niveau des contractions de l’utérus et des canaux galactophores (pour la montée de lait 2 jours + tard !)

Hum hum. Nous voyons là une façon intéressante des stimuler la production d’ocytocine…. (2ieme colonne en partant de la droite….) via l’aide du papa….
Les inconvénients de l’utilisation de ces substances sont la nécessité d’un monitorage continu du fœtus dès le début – donc être clouée au monito pendant des heures, privée de sa liberté de mouvement et de l’accès aux positions et matériels d’aide à l’accouchement. Autre inconvénient/risque : des contractions utérines excessives donc + fortes et + fréquentes qu’avec un travail spontané. Donc douilller deux fois plus qu’en temps normal !!! Super, quelle perspective réjouissante !! Et le risque final est l’arrêt de la dilatation du col et la nécessité de finir en césarienne !….
Sinon, si le col est suffisamment ouvert, on peut procéder à un décollement des membres en introduisant un doigt dans le col dont on fait le tour. En + d’être douloureux c’est pas certain d’être efficace.

Bref, pour toutes ces petites raisons, je préférais nettement qu’elle se décide à venir toute seule, naturellement,  comme une grande fille. Donc tu as entendu là dedans ?!!! Sinon regarde ce qui t’attend.

Nota : le premier dessin est tellement vrai !!….