Mon banquier est un type formidable . . .

Classé dans : Organisation | 1

C’est sur cette phrase flatteuse mais ô combien fausse que je commence ce nouvel article : « Mon banquier est un type formidable . . . »

Je devrais peut-être corriger cette phrase en disant que je ne parle cette fois que du banquier de Catherine et la nuancer encore plus en précisant que ce n’est qu’un seul de ses deux banquiers mais je n’en ferais rien.

En effet de nombreuses rencontres avec les uns et les autres m’ont appris qu’ils se valent tous au niveau du manque de compétence et de la recherche du seul profit de leur établissement. Voici quelques exemples personnels non exhaustifs mais bien représentatifs :

 

  • Le conseiller qui propose à mon frère un PEL pour son épargne à long terme et préparer une future retraite. Il a également été heureux d’apprendre que grâce à ce PEL il pourrait également bénéficier d’un prêt immobilier à taux préférentiel. Youhouuuuuuuu je me réjouis !!!
  • La conseillère qui tente d’imposer à Catherine un compte pro avec tous le package bidon qui va avec alors qu’un simple contrat standard à utilisation professionnel suffit (mais ce n’est pas le même tarif).
    Il a fallu bien insister sur le fait que le compte pro était un produit packagé par la banque et que toutes les associations de gestion agréées, de professionnels, de consommateurs etc etc rappelaient la non obligation de prendre ce genre de produits pour qu’elle nous lâche enfin la grappe. En bonne commerciale elle aura tout de même tenté de nous refourguer un autre produit avant de partir
  • Le conseiller de Catherine (celui à qui la phrase d’accroche se réfère) qu’on va voir afin de préparer notre départ. Celui qui est incapable de nous dire si l’on aura des frais de conversion entre les euros et les francs pacifiques. Celui qui calcule notre futur impôt sur le revenu en utilisant le taux marginal d’imposition et non pas le taux moyen d’imposition. Au pire il existe des formules toutes bêtes pour calculer l’IR, ça évite de doubler l’estimation et de passer pour un incapable. En plus ce cher monsieur ne peut même pas prendre nos futures coordonnées en tant que note dans le dossier par la suite. Si on a besoin de rien on peut aller le voir. Il nous à même donné sa carte de visite pour ça.

 

Alors oui mon pote Mathieu m’avais bien prévenu mais à l’époque je me disais qu’il exagérait un peu le trait, qu’il assombrissait le tableau pour motiver et gonfler un peu ses propres troupes (il bosse en gestion de patrimoine), mais au final il avait, je trouve, tout à fait raison.

 

Décidément mon banquier est vraiment un type formidable

 

 

One Response

Laisser un commentaire