Le Festival des moins grands

Classé dans : Divers, Tourisme | 1

Salut les gens,

Entre le 20 et le 25 octobre s’est déroulé dans la commune de Houailou la 2ème édition du Festival Des Moins Grands organisé sur la tournée du Chapitô de Nouvelle-Calédonie (si si ça s’écrit comme ça).

Ne voulant pas faire de plagia je vous laisse cliquer sur le lien ci-dessus pour la présentation complète du Chapitô. En ce qui concerne le Festival il s’agit d’une semaine de festivités qui se déroule durant les vacances scolaires avec en journée des ateliers pour les enfants à partir de 7 ans en vue de préparer une représentation. On y trouve également des ateliers de tressage, de fabrication de bijoux traditionnels à base de graines et de coquillages, un studio de radio éphémère, un sculpteur sur bois et des farés dans lesquels gravitent tout plein de personnes en relation avec le festival.
Sont également présentent les personnes en charge de la cuisine des festivaliers et les stands de brochettes et de churros pour les badauds.

Tout ceci est organisé à Nesson sur le site de l’ancien aéroport militaire (à coté de la plage) :

 

 

Première entrée en matière le lundi avec un concert de Jazz du groupe Akpé Motion dans un chapiteau peu rempli. Deux heures d’impro pour le plaisir des oreilles le tout entrecoupé de présentation des divers instruments du groupe : Guitare, basse, batterie, trompette et … bugle !!! (google est ton ami)

 

 

Mercredi le spectacle était assuré par deux groupes. Un premier duo de jongleurs, musiciens, danseurs, humoristes, belges de surcroit nommés « Bal à Balles … Musette ». Oui ça fait beaucoup pour deux personnes mais ils étaient en plus assez jovials et leur présentation était vraiment sympa.

 

Petits et grands se sont bien amusés et cela a continué lors du second spectacle « La grand mère qui ne voulait pas mourir ». Il s’agit d’un conte présenté par une troupe de Lifou racontant les péripéties d’une vieille harpie qui terrorise son village et que les gens décident d’abandonner dans la forêt. Le thème peut paraitre un peu noir mais la représentation, ponctuée des hurlements de la vieille et des mimiques des acteurs, a laissé la salle, pleine à craquer, haletante de rire.

 

 

Le vendredi la salle était de nouveau comble et nous avons eu droit à deux spectacles musicaux très différents. Le premier était l’oeuvre « Des batteurs rebelles » qui jouaient au sens propre du terme avec la batterie. Raquettes de badminton, balles de tennis et main vibrante en guide de baguettes. Je peux vous assurer que 5  batteur déchainés à  50 cm des spectateurs ça envoie des décibels !!!

2014-10-24 - Les batteurs rebelles - 24

 

La fin de soirée s’est déroulée aux rythmes de la méga fanfare (et des jeux de Mathilde en extérieur pour moi …). Sur scène une 30 aine de musiciens qui reprennent tout un tas de chansons avec les sonorités des cuivres et des percus

 

Et pour finir cette semaine de festivités, la journée complète du samedi a été ponctuée d’activités traditionnelles (jeux d’enfants, tressage, réalisation de bijoux) entrecoupées de représentations des antennes du conservatoire de Nouvelle-Calédonie et du fameux « Bingo des Poux ». Le tout s’est terminé par un concert joué par les prof du conservatoire : le carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns mis en parole par Francis Blanche

 

One Response

  1. Super fête,ça donnait envie d’y être

Laisser un commentaire