Calamity Cath à la fête du Boeuf

Classé dans : Divers, Tourisme | 5

Salut les loulous,

C’est fou comme le temps passe vite !!! Ça fait déjà 2 mois que nous sommes là et nous sommes maintenant totalement installés. Il ne nous manque plus que le clic clac pour vous accueillir 😀
Enfin, tout ceci fera l’objet d’un très prochain message avec photos de notre maison etc etc etc …

Après le festival des moins grands nous avons été voir la 20ème édition de la fête du Bœuf de Païta, évènement qui rassemble entre 15 et 20 000 personnes.
Avant toute chose il faut savoir que, sur une majeure partie de la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie, se pratique l’élevage extensif du bétail. On y trouve majoritairement de grands troupeaux de bœufs (cliquer sur ce lien pour voir les diverses races présentes sur le territoire), des moutons, mais également un peu de porcs et de cerfs. Ces troupeaux sont la propriété des grands propriétaires terriens qui, depuis de nombreuses générations, rasent de plus en plus la forêt sèche de Nouvelle-Calédonie pour en faire de grands pâturages (plus d’info sur la forêt sèche et sa disparition).

On s’est donc levé à 4h30 du mat pour faire 3 petites heures de route et découvrir une fête durant laquelle on se serait presque cru dans le far west américain avec au programme des démonstrations de marquage et de castration pour commencer la journée. Ces activités suscitent des polémiques entre ceux qui disent vouloir conserver leur culture et les ligues de défense des animaux qui expliquent qu’avec les puces électroniques et les castration chimiques ces méthodes sont maintenant obsolètes.

Nous sommes ensuite allé dans une partie un peu à l’écart des stands principaux afin de s’essayer au ball trap. Après quelques hésitations et suites aux encouragement de ma part, Catherine s’est laissé convaincre d’essayer. Ce fût en quelque sorte son baptême des armes à feu car elle n’en avait jamais utilisé, ni même de carabine à plomb.

Suite à nos résultats à cette épreuve nous avons convenus qu’il fallait que Catherine reste chamane et moi chasseur-cueilleur  😀

Vinrent ensuite les courses de chevaux. Les bêtes étaient superbes et les cavaliers ne manquaient pas d’adresse dans leur parcours de slalom pour arriver en premier, le tout dans une ambiance survoltée où les locaux hurlaient le nom de leurs cavaliers favoris pour les encourager (parfois de façon hystérique). Spectacle garanti et … évacuation d’un des concurrent de la catégorie amateur sur civière. Heureusement les règles de sécurité étant strictes (port de protection obligatoires) et la protection civile ayant du personnel sur place le blessé a rapidement été pris en charge et évacué.

Mathilde ayant vu la petite fille de la dernière photo ci-dessus, elle à demandé à monter elle aussi en nous rappelant qu’à Lyon elle avait déjà fait du cheval parce qu’elle est une grande fille. Pas bête la crevette.
Ensuite déambulations parmis les stands de la foire sur lesquels Catherine a acheté en souvenir un superbe chapeau en cuir et moi un couteau (qui est en cours de modification pour faire monter un manche en bois de cerf).

Puis, après un rapide repas, ce fut le tour du rodéo !!!!!!

La foule s’est rassemblée sous un soleil de plomb aux abords de l’enceinte prévue à cet effet. Les diverses équipes ont été présentées et nous avons découvert que Houaïlou possède sa propre équipe de rodéo (plutôt bonne qui plus est). Nous avons d’abord assisté à la série des rodéo sur bœufs puis celles des chevaux entrecoupés de séances de bulldogging.

L’ambiance était beaucoup plus calme que durant les courses de chevaux et les équipes de sécurités très sympa m’ont autorisé à dépasser les barrières de sécurité pour m’approcher de l’enceinte et faire des photos. On n’en mène pas large quand un taureau de 700kg fait des ruades à 2 mètres de soit !! Même s’il reste tout de même d’énormes barreaux d’acier entre eux et vous … ça n’empêche pas de manger une bonne partie de la poussière déplacée.

Au final, une super journée en famille et une excellente initiation à l’ambiance broussarde. On est revenu avec de bons souvenirs, de belles photos et de jolies couleurs.

Allez … TATA

 

PS : on espère vivre le prochain avec vous.

5 Responses

  1. cheniclet jacqueline

    Superbes photos, j’adore Cath en calamity et Mathildette en future écuyère. Impressionnants les bestiaux et les chevaux un régal de beauté et de puissance, j’adore.
    A bientôt j’espère pour une nouvelle série de splendides photos avec si possible un petit peu plus de vous 3
    Bisous
    Mamounette

  2. On dirait que Sébastien, tu as trouvé le sport qu’il te faut, si Houaïlou a une bonne équipe de rodéo. J’ai parcouru la page des bovins importé : encore un monde à découvrir ! Mathilde va pouvoir galoper avec Alexandre la prochaine fois. Bravo à elle.
    Quant à Catherine (bonne fête d’ailleurs) elle peut remplacer la photo de profil de facebook avec le beau galurin. et tant mieux si elle reste chamane. D’ailleurs le beau couteau au manche en bois de cerf ne sera pas acquis pour rien comme ça, tu pourras, Sébastien, donner libre cours à tes facultés de chasseur cueilleur.
    Merci pour ces photos, en tout cas.. A bientôt
    et grosses bises à vous trois.

  3. Tu me connais, j’aurais adoré les démonstrations de marquage et de castration !!!
    Par contre, super les photos des chevaux.
    Bon demain nous travaillons pour la bascule à blanc et je te confirme que les carottes sont rererecuites.
    Plus intéressant, Pierre est grand-père depuis hier. Nous avons bu le champagne.
    Bon, Pierre m’appelle à la rescousse, je dois te laisser.
    Pourrais-tu m’envoyer ton adresse mail. Je devais te donner mon fixe par mail.
    Bisous et bonjour à ta famille.

    Anne

  4. Au fait, j’ai oublié de te dire que ton cactus se portait bien. Il a même fallu que j’enlève le couvercle.
    Bon, je ne pense que cela t’empêchait de dormir.

  5. Je viens d’entendre ton message. Je vais le faire écouter à Pierre. Cela lui fera plaisir.
    Je ne sais pas si tu peux appeler à nouveau vers midi , mais nous faisons sushi aujourd’hui avec Hugues.
    Pierre ne pourra pas être là. Je te donnerais bien son numéro de portable mais je n’ai pas ton adresse mail et je n’ai pas été fichu de le trouver sur internet. A+

Laisser un commentaire